Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains

La loi change au 1er Janvier 2017 … alors faisons évoluer la loi !!!

Publié le : 03-05-2016

La-Loi-Change-300

Depuis toujours FRANCE ADOT exprime son soutien au principe du consentement présumé.
Mais si le Registre National des Refus (RNR) permet aux personnes opposées au prélèvement de leurs organes de faire respecter leur volonté, il n’y a pas d’équivalent pour ceux qui au contraire, par solidarité, par générosité, ont véritablement la volonté de faire don de leurs organes le jour de leur décès.
C’est dans ce sens que FRANCE ADOT propose depuis quelques années le remplacement du RNR par le Registre National des Positionnements(RNP), qui tout en conservant le principe du consentement présumé pour les citoyens qui n’auraient pas exprimé leur choix, permettrait aux autres de s’inscrire et d’être ainsi assurés que leur volonté de donner ou de refuser sera respectée.
La loi va évoluer dans le sens du renforcement du consentement présumé au 1er janvier 2017. Dès lors il sera plus difficile, il est vrai, de refuser le prélèvement de ses organes le jour de son décès, hors inscription en amont sur le RNR. Cependant la possibilité existera toujours et les proches pourraient aller à l’encontre de la volonté non exprimée officiellement de leur défunt.
C’est pourquoi FRANCE ADOT continue à promouvoir sa carte de donneur d’organes, qui permet à chacun d’afficher clairement à ses proches sa volonté de donner, et à demander le remplacement du RNR par le RNP.

Pour que le prélèvement d’organes fasse réellement suite à la volonté exprimée d’un don anticipé, et qu’il ne puisse plus être assimilé à un don consenti

FRANCE ADOT, Mai 2016