Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains

Benoit a donné

Publié le : 08-10-2011

412

Témoignage très fort d’une famille qui a dit OUI au Don d’Organes pour son fils, prélevé à l’étranger

« Depuis très longtemps dans les discussions familiales entre nos trois enfants et nous-mêmes, il n’y avait pas ou plus, pour aucun d’entre nous, d’opposition au sujet du don d’organes.
Aussi quand Benoît, notre fils de 19 ans est décédé en août 2010 suite à une chute en randonnée pédestre en Ecosse, la question ne s’est pas vraiment posée. La démarche est apparue naturellement, comme une évidence.
Pas facile cependant de s’engager dans cette procédure urgente, précise et irréversible alors même que l’on est pas totalement convaincu de la mort de son enfant dont tous les organes sont maintenus en parfait état de fonctionnement… Au sein de cet hôpital de Glasgow où nous sommes arrivés dans la matinée, après une demande expresse la veille à 23 h qui en disait déjà long, nous avons été immédiatement entourés de façon très humaine et professionnelle, si bien qu’un minimum de sérénité s’est installé et nous a permis d’être confortés dans cette orientation.
Notre accord s’est donc porté sur l’ensemble des organes avec une probabilité que 2 ou 3 trouvent un receveur compatible au Royaume Uni dans le temps adéquat.