Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains

Un Tour de France à vélo pour l’AVC et le Don d’Organes

Publié le : 09-09-2017

Camping-Car-AVC

Philippe MEYNARD en tricycle, Gino PORETTO à vélo, ont entrepris ce 7 septembre un périple de 3 000 km pour une campagne de prévention contre les AVC (Accident Vasculaires Cérébraux) et de sensibilisation au don d’organes.

Philippe, ancien maire de Barsac et Conseiller Régional, a été victime d’un AVC en 2014 et a créé « AVC Tous concernés« .
Gino est Président de FRANCE ADOT33 et Administrateur National.
Les 2 sportifs sont accompagnés par Stéphane DUBOIS et Patrick JOSSET – tous les deux victimes d’un AVC – qui dans leur camping-car aménagé assurent la logistique.

De Libourne à Toulouse, Montpellier, Nîmes, Marseille, Cannes, Grenoble, Lyon, Besançon, Nancy, Metz, Reims, Paris, Rennes, Nantes et de nombreuses autres villes, la caravane portera la « Bonne parole ». Ils accompliront ce parcours de 25 étapes en 50 jours, en traversant 13 régions. Tout au long du parcours, ils seront accueillis par les bénévoles ADOT.

A propos de l’AVC

Chaque année en France c’est 150 000 AVC, soit 1 personnes touchée toutes les 4 minutes.
1 personne sur 8 décède d’un AVC dans le mois qui suit, et ¾ des survivants gardent des séquelles définitives : c’est la 1ère cause de handicap.
Si la plupart des victimes d’un AVC sont des personnes de plus de 65 ans, on peut en déclarer un à tout âge, avec actuellement, une augmentation inquiétante chez les femmes de moins de 40 ans.
Si l’hyper-tension, la sédentarité, une mauvaise hygiène de vie et le stress sont en grande partie responsables, il y a des facteurs aggravants comme le tabac et la contraception pour les femmes.

Pourquoi le don d’organes aux côtés des AVC ?

En Aquitaine, ¼ des personnes greffées l’ont été à partir de donneurs ayant fait un AVC et qui n’y ont pas survécu. D’où un appel à la générosité, à la réflexion sur le don d’organes et sur la volonté de donner ou non. Un moyen de palier le manque de greffons et l’occasion de préciser les modalités d’application de la loi sur le don d’organes en vigueur depuis le 1er janvier 2017.

Ce long périple à travers la France est l’occasion de rappeler que la prévention des risques est primordiale, que l’exercice physique quotidien est une activité essentielle pour éviter les  accidents vasculaires cérébraux et leur récidive. Reconnaître les signes avant-coureurs permet de gagner du temps et de sauver des vies, avec à la clef, un seul numéro à retenir et à faire en cas de suspicion : le 15. De la rapidité de diagnostic dépend le plus souvent la survie de la victime et sa récupération physique.

Le périple se terminera le 29 octobre, à Bordeaux, Quai des Chartrons, à l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre les AVC. Des stands de diverses associations en lien avec cette pathologie et le don d’organes accueilleront le public que l’on attend nombreux.

Pour suivre en direct le périple : la page facebook de FRANCE ADOT Gironde et AVC Tous concernés.

 

don d'organes et AVC

La « caravane » au départ de ce long périple à vélo