Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains

Michel, l’heureux élu, a donné sa moelle osseuse

Publié le : 09-11-2006

133

A 49 ans, on peut donner sa moelle osseuse à un inconnu et en être très heureux

J’ai effectué un don de moelle osseuse en 2001, 18 mois seulement après mon inscription sur le fichier des donneurs. Un peu par ignorance, beaucoup par négligence, je ne me suis porté volontaire que tardivement : 47 ans.

Inscrit en avril 2000, j’ai été convoqué un mois plus tard, au Centre Donneur de Nice pour un entretien suivi d’une prise de sang en vue du typage HLA. Jugé apte au don à l’issue de cette visite, comme des milliers d’autres volontaires, j’ai, malgré les faibles probabilités de compatibilité, toujours eu espoir d’être appelé.

Mon souhait sera rapidement exaucé. En Août 2001, je suis convoqué pour des analyses de sang complémentaires. Un malade en attente de greffe semble compatible avec moi. Deux mois plus tard, on me confirme ma compatibilité avec le receveur et on m’annonce la date prévue du prélèvement : ce sera le 16 Novembre 2001.

A compter de cet instant les choses vont s’accélérer. Je suis convoqué deux jours plus tard pour une série d’examens : radio, électrocardiogramme, rendez-vous avec anesthésiste, prises de sang ainsi qu’un entretien auprès d’un juge d’instruction pour confirmer mon volontariat. L’infirmière surveillante du service d’hématologie me reçoit avec ces paroles : « Alors, c’est vous, l’heureux élu« . Si cette phrase m’a surpris au premier abord, elle résume parfaitement le sentiment que j’ai éprouvé à l’issue de ce don.