Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains

La vie en face

Publié le : 29-10-2013

La-vie-en-face-300

 

La vie en face from FRANCEADOTSEC on Vimeo.

 Résumé du film

Nous assistons à la naissance d’une amitié entre 2 hommes : l’un est professeur de philosophie à la faculté et l’autre est conducteur de train à la retraite.
Leur amitié se renforce autour d’une musique et d’un rituel :
– La musique, c’est le jazz,
– Le rituel, c’est leur rendez-vous du  jeudi où ils écoutent leurs bons vieux vinyls.

Un Jeudi, pas de nouvelles. Jean apprend alors que René vient d’être greffé d’un rein.
A son retour, René parle à Jean de sa greffe, de son engagement. Jean découvre FRANCE ADOT.

 

Le film

Ce film exprime le point de vue de Jean.
Il va découvrir FRANCE ADOT en quelque sorte par « accident », d’abord avec un peu d’inquiétude, ensuite avec curiosité et intérêt.
Il rencontre un homme, puis l’engagement de cet homme comme bénévole du Don d’Organes.
C’est le cheminement d’un homme libre, sans a priori, qui va écouter, penser et agir.

 

La démarche, l’intérêt du film

La réalisation de ce film est le résultat d’une rencontre entre un projet associatif (la Fédération FRANCE ADOT) et une équipe artistique (producteur, scénariste, réalisateur, équipe technique, comédiens), autour de l’agence Nantaise de communication SCOPIC.
Cette rencontre a permis, pour les uns, d’exposer une pratique, un engagement, des ressentis, des analyses, et pour les autres de partager une image artistique, une vision des rapports humains.
Cette démarche garantit, de par son regard extérieur et artistique, la création d’un film mettant en lumière la vie d’une association départementale FRANCE ADOT dans un contexte à la fois intime et sociétal.

 

La fiction a cet avantage pour le spectateur : se libérer d’un point de vue pouvant être subjectif.
Ainsi, le spectateur, bénévole de FRANCE ADOT ou simple citoyen sensibilisé au don d’organes, est libre de s’identifier au personnage qui lui est proche. Il peut rester à l’écoute d’une histoire dont il va s’approprier les éléments touchant sa sensibilité. Dans ce film, cela pourra être l’amitié, le partage d’une passion, l’incursion de la maladie, l’accompagnement d’un proche… Au-delà, la découverte d’un engagement au sein d’une association fédérée, au service d’une cause complexe le don d’organes.

 

Le bénévole de FRANCE ADOT prendra conscience de son « savoir faire » et, de surcroît, sera conforté dans son engagement. Puis, au fil du temps, il se sentira de mieux en mieux lors de ses rencontres avec le public, fier de son « savoir être ».

 

Enfin, le simple citoyen sensibilisé au Don d’Organes, peut-être porteur de la carte FRANCE ADOT, aura envie de rejoindre le réseau départemental de FRANCE ADOT …

 

Nantes, octobre 2013.