Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains

Franck a reçu un rein de son épouse

Publié le : 07-04-2016

Reins-Symbole

Un jour de printemps à 28 ans, après avoir été suivi près de 10 ans pour insuffisance rénale, sans trop chercher à me poser de questions, le résultat de ma prise de sang tombe tel un couperet. Même si on est préparé, on ne souhaite pas connaitre l’échéance …

Pose d’un cathéter péritonéal, dialyse six jours sur sept, à raison de 10 heures chaque nuit.
Quelques semaines plus tard, mon néphrologue me parle du don vivant et de ses nombreux avantages pour le receveur. Mais aussi du suivi pour le donneur, et des conditions élitistes pour réduire les risques au niveau le plus proche de zéro. C’est ainsi que plusieurs membres de ma famille se portent volontaires, dont ma mère, incompatible à son plus grand regret, mais aussi, oncle, cousine, cousin, …

Ma femme remplira toutes les conditions, avec une forte compatibilité, et sans nulle doute l’amour, qui reste le meilleur des greffons et des anti-rejets …
Arrive cette journée inoubliable, où le réveil n’a que la facilité de poser ma main sur mon précieux greffon et poser cette simple question : comment va ma femme ? Seul élément d’inquiétude puisqu’à aucun instant de ce jour de Novembre 2005, de ce jour où j’écris ces quelques mots, je ne me pose la question d’un rejet. Certains dons sont éternels …
Aujourd’hui je viens de fêter mes 10 ans de greffe auprès de ma sauveuse.Un grand merci éternel, ainsi qu’à toutes ces personnes que nous côtoyons durant la maladie que sont les médecins, infirmières, aides-soignantes et j’en oublie … Et évidemment les donneurs !
Pour finir, j’invite chaque greffé(é) à témoigner par différentes façons et à ne surtout pas oublier, pour ainsi aider les personnes en attente de ce cadeau du don d’organes qui s’appelle la vie.

Franck,
Avril 2016.