Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains

Du changement pour la moelle osseuse

Publié le : 07-01-2021

Le recrutement de volontaires au don de moelle osseuse évolue

Désormais la préinscription de volontaires au don de moelle osseuse se fait uniquement « en ligne » sur le site de l’agence de la biomédecine. Et ceci partout en France.

Depuis le 1er janvier 2021, une autre évolution importante est intervenue dans les règles du recrutement. Alors que jusqu’alors on recherchait des hommes et des femmes de 18 à moins de 51 ans, la limite d’âge pour s’inscrire sur le Registre national des volontaires au don de moelle osseuse a été abaissée à « moins de 36 ans« . Une modification qui réduit de façon importante la tranche d’âge concernée.

Moelle osseuse, pourquoi une telle évolution ?

Si on peut toujours prélever de la moelle osseuse – chez une personne en parfaite santé – entre 18 et « moins de 61 ans », les médecins greffeurs – lorsqu’ils ont le choix – privilégient systématiquement le donneur le moins âgé. Ces personnes plus jeunes, encore plus si ce sont des hommes, représentent en effet le meilleur profil de donneurs pour les patients ayant besoin d’une greffe de moelle osseuse.
Si la compatibilité HLA reste le critère primordial de sélection d’un donneur non apparenté, les critères additionnels immédiats sont, dans l’ordre, l’âge du donneur (moins de 36 ans) puis le sexe (masculin).

De fait actuellement, tant en France qu’à l’étranger, plus de 70 % des donneurs prélevés ont moins de 36 ans. De plus, en moyenne, un donneur de cellules souches hématopoïétiques n’est réellement contacté pour un don que 8 ans après son inscription. Mais évidemment ce délai peut être beaucoup plus long.
En inscrivant désormais des volontaires majoritairement plus jeunes, et sans que l’âge limite de maintien sur le fichier à « moins de 61 ans » n’ai été modifié, les donneurs potentiels resteront inscrits beaucoup plus longtemps et auront ainsi plus de chance de donner un jour. De plus, en s’inscrivant plus jeune, il y a moins de contre-indications médicales.

C’est pour toutes ces raisons que cet âge limite d’inscription a été modifié par l’agence de la biomédecine.

Et à partir de 36 ans ?

Doit-on pour autant devenir, brutalement, indifférent à la cause du don de moelle osseuse à partir de 36 ans ? Comme on pouvait jusqu’alors l’être à 51 ans ?

Bien évidemment que non !
Chacun sait la difficulté de trouver des volontaires, de convaincre, de bien faire comprendre l’engagement nécessaire. Pourquoi il faut autant de volontaires, quelles sont les possibilités de prélèvement, comment on s’inscrit, …

Alors à 36 ans – on est encore très jeune ! – on peut encore être tout à fait efficace et devenir (ou le rester) « Ambassadeur du Don de Moelle Osseuse » !

A 36 ans on a toujours des amis, des collègues, des frères et sœurs, des proches susceptibles de se porter volontaires. Plus tard des enfants (à partir de 18 ans). Et après ? Des petits enfants bien sur, qui bien souvent nous écoutent plus qu’ils n’écoutent leurs parents !
Alors aidons les à prendre leur décision. Guidons-les dans leur réflexion, accompagnons-les !

Car si l’âge limite d’inscription a changé, si de fait la tranche d’âge à mobiliser est passée de 33 années à seulement 18 années, une chose est certaine c’est

qu’il nous faudra chaque année trouver autant de volontaires que précédemment !