Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains

Législation

En France, le Don d’Organes est basé sur le consentement présumé. Oui, mais encore ? C’est à dire que si de son vivant on n’a jamais émis un avis défavorable au don d’organes, on sera prélevé le jour de notre décès, évidemment si les circonstances le permettent.
Une notion difficile à comprendre, pour le grand public. D’où l’importance de suivre au jour le jour tous les articles de cette rubrique Législation, surtout dans le contexte de l’évolution de la loi au 1er Janvier 2017 …

Discussion
Législation

Réflexion sur le Consentement Présumé en France

Publié le 28 septembre 2014

Le consentement présumé en France La Loi n°76-1181 du 22 […]

RNR-2014-300
Législation

FRANCE ADOT réaffirme son attachement au « Consentement présumé »

Publié le 9 décembre 2013

Depuis le vote de la loi Caillavet en 1976, FRANCE […]

Henri CAILLAVET
Législation

Un Humaniste disparaît…

Publié le 28 février 2013

Henri CAILLAVET, sénateur pendant de nombreuses années, vient de s’éteindre […]